Site par site Carte départementale Animations
 
Beuil-les-Launes
Présentation Historique Plan des pistes Descriptif des pistes

  c

 

Plan des Pistes

G

Descriptif des pistes

La Sagne 1km
 
     Idéale pour débuter à ski de fond ou pour s'initier au skating, cette piste déroule sur à peine plus d'un kilomètre, un itinéraire ne présentant pas de difficulté. Elle sinue dans la laune, devant le centre-accueil, et au pied du tremplin olympique.
     Elle est très ensoleillée, à toute heure de la journée. La neige y reste néanmoins de qualité, de par l'existence de la laune qui est une combe de froid (cependant, en fin de saison, lorsque la chaleur revient, il n'est pas rare d'avoir des remontées d'eau, vous rappelant que vous skiez sur une tourbière).
Le Plateau Saint Jean 11km
 
     C'est une classique de la région. Permettant de découvrir des panoramas grandioses, si l'on prend le temps de passer les premiers kilomètres.
     La piste commence derrière les téléskis, à gauche du tremplin (quand on est en bas). Elle débute par une longue et difficile montée en dévers, surplombant une piste de ski alpin (allez-y tranquillement, il y en a d'autres derrière). Arrivé en haut de cette côte, s'offre à vous une légère phase de récupération (pour les gens aguerris, mais peut être un peu compliquée pour des pratiquants débutants. On est sur une piste rouge quand même). Enchaînant derrière, la montée reprend, plus progressive, moins casse-pattes, mais longue. Après avoir traversé une piste de ski alpin, une épingle à cheveux vous renvoie sur une pente plus douce, amenant au hameau de Berghians, dont les granges dispersées s'étagent sur les flancs sud. La vue se dégage alors et le paysage vous fait oublier les difficultés passées (vues sur les crêtes frontalières de la Tinée et de la Vésubie). Mais le plus beau reste encore à venir : une dernière côte vous fait parvenir au plateau Saint Jean, dominé par la chapelle Saint-Jean-Baptiste. Une boucle d'environ 2km permet maintenant de skier sur des pentes douces et harmonieuses, en profitant, dans un calme absolu, d'un panorama presque à 360° sur les sommets des vallées du Mercantour. C'est la récompense de votre longue montée.
     Sur le plateau, un chalet canadien peut vous permettre de vous abriter en cas de mauvaises conditions, ou tout simplement afin de vous restaurer, assis au sec.
     Pour le retour, attention à la dernière descente (décrite précédemment à la montée). Elle est raide, en dévers et n'offre pas beaucoup de dégagement au cas où vous prendriez de la vitesse (téléskis, snack, piétons).
     Il est dommage que ce très beau plateau ne puisse s'atteindre autrement qu'en traversant le domaine alpin, et qu'il nécessite une pratique du ski suffisante (tout est relatif : il faudrait peut-être simplement savoir s'arrêter et pouvoir skier pendant 11km pour y monter, la dernière descente pourrait alors se descendre à pied, en prenant soigneusement soin de ne pas dégrader la piste).
La Cumba Clava 12km
 
     Bel itinéraire de balade qui prend toute sa valeur, une fois passé le tunnel sous la route de Valberg. En effet, auparavant, l'itinéraire longe des propriétés privées, une route et en traverse une autre.

     Il déroule sa douzaine de kilomètres au milieu des bois entre vallons et crête, avant d'atteindre la très belle Cumba Clava, une gigantesque doline dans laquelle la piste descend pour dessiner 3300m de très belles boucles variées.

     Cette piste possède quelques difficultés, notamment la côte amenant à la crête dominant la combe (qui est aussi une difficulté à la descente, avec, en plus de la pente, un virage en épingle à cheveux), ou celle remontant de celle-ci. Mais une autre difficulté correspond à la qualité de neige non uniforme (ressentie surtout par ceux qui font du classique avec des skis à farter). En effet, vous allez skier progressivement dans une combe de froid, puis sur des parties ensoleillées moins fraîches. Vous passerez ensuite dans une forêt, mais avec des passages et des "coups de culs" en plein-sud. La remontée du vallon est de meilleure qualité, mais la partie en crête qui suit est trop exposée et n'étant pas en bas de vallon, ne bénéficie pas de la même fraîcheur garante de la bonne qualité de neige. La boucle de la combe proprement dite a des parties très exposées où la neige se transforme rapidement, et des parties en fond et à l'ombre où vos poils de nez pourront geler si vous y venez le matin.
     Le manque de neige peut parfois se faire sentir sur la crête. Aussi, je vous conseille dans ce cas-là, de vous rendre à la combe en voiture. Pour cela, après avoir payé votre redevance au centre-accueil, dans la laune, reprenez votre véhicule, remontez jusqu'à la chapelle Sainte Anne et prenez à gauche la départementale en direction de Valberg pendant environ 500m, jusqu'à l'Hôtel "La Chaumière". Là, face à l'hôtel, monte une petite route. Suivez-la jusqu'à un col (garez-vous à cet endroit). Remontez, à pied, sur une trentaine de mètres la route face à vous, puis prenez le petit chemin sur la droite, que longent des barrières de bois. Encore une cinquantaine de mètres et vous serez arrivé.

G